29 octobre 2010

Le train... #2

Depuis mon article de novembre 2008 (wow, déjà !!), la SNCF n'est vraiment pas remontée dans mon estime... Les voyages foireux, ça me connait !

86236179

Comme tout le monde le sait, la SNCF est en grève en ce moment, depuis plusieurs semaines, et ça ne s'arrange pas tellement. Du coup, pas possible de prendre mon "cher" petit Corail Intercités qui fait Lyon - Bordeaux direct... Je suis obligée de passer par Paris. Quel bonheur... 

Déjà, pour revenir dans les Landes jeudi dernier, ça a été épique. Dans le train Lyon - Paris, impossible d'avoir des places réservées, le train était bondé archi bondé, du coup Marie et moi nous sommes retrouvées assises dans le wagon bar, sur des petits tabouret très inconfortables. Pendant deux heures ... J'peux vous dire qu'on avait mal aux fesses à la fin !
Dans le train Paris - Bordeaux, on a pu avoir des places, mais le train était
ENCORE plus bondé, pas de places pour mettre les bagages, la valise de Marie a donc atterri sous nos pieds. Pendant trois heures et des cacahuètes... J'peux vous dire qu'on avait mal aux jambes à la fin !
Et enfin, dernier train Bordeaux-Dax, encore une fois pas de places, nous voilà donc assises
sur nos sacs dans le bar, à faire des mots croisés pourris en attendant que ça passe.

Bref, ce trajet fut long, mais au moins à deux, on se soutient et ça en devient (presque) marrant...

Mais alors aujourd'hui... !! J'ai fait le trajet inverse toute seule... Beaucoup moins marrant.

Alors le TGV Dax - Paris, no problem, j'avais ma place réservée, le trajet est passé super vite, ça commençait bien ! Mais alors le changement de gare... Cette course !!

Le train arrive à la gare Montparnasse avec plus de cinq minutes de retard, déjà ça raccourcit le temps pour faire le changement et ça me stresse.
La gare est noire de monde, j'avance à deux à l'heure... Et quand enfin j'arrive aux bornes pour acheter un ticket de métro, une file d'attente de 3 kilomètres !! Bordeeeel, j'aurais jamais mon train ...
Et j'attends. Cinq, dix, quinze minutes... je comprendrais jamais comment les gens se démerdent pour être aussi lents. Et y a du monde partout. On me passe devant, derrière, on marche sur mon sac, sur mes pieds, et moi je commence à sérieusement bouillonner...
Bon, le couple devant moi s'avance enfin vers la borne. Des anglais. Ils font une mauvaise manip' et activent la langue espagnole, forcément ils comprennent rien, ils essaient d'annuler, ça rame... Gnnnn... Enfin ils s'y retrouvent mais oublient d'appuyer sur le bouton "valider" avant de mettre les pièces et la femme essaie d'enfoncer sa monnaie dans le trou fermé.

Moi : Mais faut appuyer sur VALIDER !!! (j'avance ma main et appuie à leur place)
L'anglaise : Oh, thank you ! 
Elle ramasse son ticket.
Elle : Thank you, thank you.
Moi : Ouais, c'est ça...

Je peux ENFIN prendre un ticket, et oh miracle, en trente seconde je l'ai. Non mais vraiment ils sont attardés, les gens...

Je slalome entre les escargots que j'ai très très très envie d'insulter, et je marche le plus vite possible dans les longs couloirs des métros parisiens (non mais sérieux, ils ont essayé de construire un labyrinthe ou quoi !!), je traine ma grosse valise comme je peux, j'ai chaud, j'ai mal au dos... Enfin, j'arrive sur le quai du métro 4. Bondé, bien évidemment.

Une petite voix annonce : "En raison d'un passager malade, des risques de perturbations sont présents sur la ligne 4".
QUOI ??? 

Un mec pète un câble (y en a qui arrivent pas à se contenir comme moi) : Putain mais il me fait chier se mec là !! Et boum, il frappe le mur ! Comme s'il y était pour quelque chose ...
Enfin bon, finalement cette annonce m'a fait flipper pour pas grand chose, le métro arrive. Je fais du coude à coude pour rentrer,
hors de question d'attendre le prochain. Mais qu'il fait chauuuud dans ce métro !! Quelques arrêt plus loin, je descends à Châtelet en poussant tout le monde ( Mais pourquoi il sort pas pour laisser passer les gens çui-là ???) et je marche, je marche, je cours presque jusqu'au quai du 14. J'ose même pas regarder ma montre. 

Et enfin, j'arrive à l'arrêt Gare de Lyon. Je me précipite vers la gare, je cours jusqu'au quai, et là je vois l'heure. 14h48. Mon train part à 52. Bordel, j'y suis arrivée !! 
Je cherche mon wagon, et j'ai à peine posé un pied à l'intérieur du train que j'entends
"Le TGV à destination de Lyon-Perrache va partir. Attention à la fermeture automatique des portes." Eh beh, c'était moins une !

Je suis épuisée, toute tremblante, je meurs de chaud. Et bien sûr, BIEN SUR, ma place est au niveau  supérieur du TGV. Gnn... Allez, un dernier effort, je hisse tant bien que mal ma valise en haut des escaliers. 
Aux compartiments à bagages
, il ne reste qu'une place. Tout en haut. J'en reste bras ballants.
Un jeune homme me regarde avec un petit sourire. Je dois avoir l'air d'une ahurie, toute rouge, toute ébouriffée, à regarder cette place libre d'un air désespéré.

Lui : Tu veux que je t'aide à monter ta valise ?
Moi : Oui, je veux bien... Merci.

Heureusement, y a encore des gens sympas...
Ca c'est fait, je fais m'affaler à ma place. Les gens sont emmitouflés dans leurs manteaux, il ne doit pas faire très chaud ici, mais moi je résiste à une très forte envie de me foutre à poil...  

Après deux heures passées à somnoler, me voilà enfin arrivée à Lyon ! J'y croyais plus... Je me demande encore comment j'ai fait pour réussir à choper mon train à temps...

Je descends vers le hall de la gare à la suite des autres passagers, et nous voilà tous bloqués en bas des escaliers. Trop de monde, ça se bouscule, ça bouchonne, on ne peut plus avancer. Ils ont vraiment TOUS décidé de me faire chier aujourd'hui !!
Une femme force le passage en criant :
Non mais c'est pas croyable de pas être capable de gérer ce monde ! Y en a vraiment RAZ LE BOL de la SNCF !!

Ouais, comme tu dis madame...

Et après la gare bondée, voici le métro bondé !
Je veux rentrer chez moiiiiiii !

Je sors à Saxe - Gambetta, pressée de me retrouver dehors. Ah, j'avais oublié qu'il y avait des escaliers ici... Pff...

Un monsieur : Oh la, ça doit être lourd, attendez, je vais vous aider.
Moi : Oh, merci beaucoup, vraiment, c'est très gentil.
Vraiment trop gentil, je sais pas comment j'aurais fait sans vous, je peux vous faire un câlin ?

Bref ! Me voilà enfin chez moi... Toute seule... Sans personne à qui raconter mes mésaventures...
C'était l'occasion de mettre à jour mon vieux blog !! :) 

Posté par tetellecasta à 18:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le train... #2

    Et ben s'en est passé des choses ! tu me racontera ca en direct live !

    ca t'apprendra à aller dans les landes ! maintenant tu restera toujours a lyon ! :p

    Posté par jeremy, 29 octobre 2010 à 19:06 | | Répondre
  • AH AH AH !!! T'imagines mm pas comment ton article me fait trop rire !!!!
    MAIS QUELLE POISSE FRANCHEMENT !!!!!
    C'est énorme, et je t'avoue que mm moi je me demande comment t'as bien pu avoir ce train pour lyon ! Bref, le principal c'est que tu sois chez toi, comme ça ton histoire est super drôle maintenant
    Et puis aussi que t'es de beaux yeux bleus, pask je suis sure que ça t'a aidé pour que les 2 mecs t'aident pr ta valise !!!!!!!!!

    JE T'AIME, et vivement ta prochaine escapade landaise !! ^^

    Posté par Laurie, 29 octobre 2010 à 19:58 | | Répondre
Nouveau commentaire