13 septembre 2011

Me voilà donc à Paris ! (ça commence bien ^^ )

(si j'continue à écrire un article tous les 6 mois, je donne pas cher de la survie de ce cher blog, quand même... :/ )

 104381369

Bon, c'est pas tout ça, mais il s'en est passé, des choses !

Déjà, j'ai déménagé à Paris, ça c'est officiel, tout le monde le sait.
Ce que tout le monde ne sait pas, par contre, c'est que j'ai passé ma première vraie semaine là-bas, et que, bah, voilà, je sais pas si c'est le stress, l'inconnu, le dépaysement, ou quoi, mais... Putain, qu'est-ce que j'ai pu être tête en l'air, sérieux ! Un boulet quoi, un vrai... Comme si réfléchir, ça avait été une option ces derniers jours...
Enfin, des fois, j'ai eu un peu la poisse quand même, hein (on s'refait pas)

Y a eu la première soirée avec Chris, d'abord. On a passé une soirée sympa en amoureux à la Bastille, et c'est là que j'me suis rendue compte que mon cerveau marchait moyen...
On est d'abord allé boire une bière à la terrasse d'un bar. Bon j'ai failli avoir une crise cardiaque devant les prix oO Mais on s'est vite rendu compte qu'on était en plein dans les HAPPY HOURS, wouhouuuu, 5euros la pinte, pas cheeeeeeeeer (oui oui, une pinte à 5 euros à Paris, et on est CONTENT). Du coup, hop, une pinte chacun ! :) On discute de plein de choses, on rigole, et on boit (un peu trop vite) notre première pinte.

Chris : Allez, c'est à moi de payer les prochaines.
Moi : Tu veux en reprendre ?? Mais on a pas mangé...
Chris : Bah c'est pas grave, il est tôt encore !
Moi : Non c'est pas ça, mais j'suis déjà pompette avec la première, alors... Sans manger, si on en prend une autre on va vite être bourrés !
Chris : Bah ouais... Et alors ?
Moi : ... Oui, c'est vrai, on s'en fout, remarque.
Bah oui bien sûr, déjà que je suis au ralenti en ce moment, avec deux pintes dans le nez, ça va pas trop s'arranger !

Bref, on boit nos verres, et ça n'a pas loupé, nous voilà éméchés. On se marre bien, on dit de la merde, et puis, soudain, on réalise qu'on a faim. On part donc à la recherche d'un restaurant.
Moi : Tu veux manger où ?
Chris : J'en sais rien...
Moi : Un resto du monde, ou un français ?
Chris : Ca m'est égal !
Moi : Ouais, moi aussi, je m'en fous...
Chris : Tiens, regarde, un resto thaïlandais !
Moi : Ah ouais... On y va ?
Chris : Ouais, allez, j'ai trop faim !
Moi : Ouais, moi aussi...
Voilà, nous on entre dans un restaurant sans regarder la carte, sans regarder les prix, comme ça, à l'arrache, parce qu'ON A FAIM.

On entre, donc. On demande une table, on nous conduit à l'étage.
Moi : Haaaaaan, mais c'est TROP beau, ici !
En effet, une décoration magnifique, très classe, dans un restaurant de deux étages... Ca aurait PEUT ETRE pu faire Tilt! dans ma tête, mais non non non !
On s'installe, on nous donne la carte. Et là...
Moi : Putain, t'as vu les prix !!!
Chris : Oh... Ah ouais, j'me souviens, j'suis déjà venu ici avec mes parents.
-_-
Chris : Bon, on y va mollo, mais t'inquiètes, ça va aller...
OK. Je repère un des plats les moins chers, et avec toujours mes deux pintes dans le nez, je ne lis que les mots "lait de coco" "curry" "poulet", j'me dis "Hmmm, ça doit être bon ça", et hop, j'arrête mon choix là-dessus, et je referme la carte.
La serveuse vient nous demander si on souhaite des apéritifs, mais vu qu'au restaurant on prend TOUJOURS du vin, je lui réponds "Non merci, on prendra seulement du vin". Chris me regarde un peu de travers.
Moi : Ben quoi, on prend pas du vin ?
Chris : T'as pas vu les PRIX des vins, chérie...
Moi : Ah... Merde. J'y avais pas pensé...
Je prends la carte. Aïe. En effet, c'est pas tellement dans nos moyens. A part trois sélections, en première page, qui sont correctes, et qui ont échappé à Chris.
Bon ça va, j'ai pas dit de connerie finalement, on prendra vraiment du vin.

On commande, nos plats arrivent. Et le mien... nage dans une sauce verte.
Moi : C'est du curry vert... Putain, c'est du curry VERT, mais j'suis conne ou quoi ??
Et là, flash, j'me souviens très bien avoir LU "curry", avoir SURVOLE "vert", et avoir fait abstraction de cette information. Alors que je le SAIS, j'ai mangé plusieurs fois Thaï quand même, le curry vert, CA ARRACHE SA MERE !
Et moi, les trucs épicés, j'aime pas.

Chris : Goûte, si vraiment c'est trop fort, on échange nos plats, moi ça me dérange pas !
Il avait prix un plat à l'agneau tout doux.
Moi : Bah, ça devrait aller, je peux faire un effort... Allez, je tente.
Je me sers un tout petit morceau de poulet avec un tout petit peu de sauce, un peu de riz blanc... Et j'en reste la bouche ouverte.
Moi : Aaaaaaaah, merde, ça arrache vraiment ! De l'eau, DE L'EAU !!
Chris : Allez, on échange, tu me connais, j'adore quand ça pique moi.
Moi : T'es sûr, vraiment ?? Ca te dérange pas ??
Chris : Mais noooon.
Moi : Ben j'veux bien alors, parce que vraiment je peux pas...
On échange. Son plat est délicieux, je suis bien contente, et lui semble apprécier le plat overépicé que j'ai commandé...
Le repas se passe bien. Jusqu'à...
Chris : Tu vas finir ton plat ?
Moi : Non, j'ai plus faim, il en reste un peu. Tu le veux ?
Chris : Oh putain ouais, s'te plaît, j'en peux plus j'ai la bouche en feu !!!
Moi : Bah... T'as dit que t'aimais !
Chris : Ouais au début, j'ai dit ça pour te rassurer, surtout... Comment tu veux que je sache si c'est bon ou pas, j'ai tellement la bouche explosée que je sens plus rien !!
Moi : Oooooooooh mais chouuuuuu je suis tellement désolée d'avoir commandé ça ! T'aurais dû me le dire, on aurait partagé celui à l'agneau ! Oooooh mais quel BOULET je suis, je le SAIS que le curry vert c'est dégueu ! POURQUOI j'ai commandé ça, mais je réfléchis pas, sans déconner !
Chris : Mais c'est pas grave, t'inquiète pas...
Bon, il a eu légèrement les boules d'avoir dû payer un repas dégueu, et je me suis confondue en excuses tout le reste de la soirée, mais heureusement il l'a pris à la rigolade. :)

Alors oui, on peut mettre ça sur le compte des deux pintes du début de soirée, m'enfin j'ai un peu déconné sur ce coup là, quand même...

 

Et puis il y a eu une autre soirée. Mais avant ça, il y a eu l'après-midi où j'ai paniqué pour RIEN.
Le 1er jour de mon arrivée, Chris travaillait le midi ET le soir, il avait donc une pause de 15h à 18h, et il m'avait dit "je finis à 15h, on se retrouve à la maison." Ok, jusque là, tout va bien.
Sauf que le jour suivant, il ne travaillait QUE le midi, mais dans ma tête, il finissait à 15h, comme d'hab, il a toujours fini à 15h, c'est pas aujourd'hui que ça va changer... hein ?
Donc moi, je m'occupe comme je peux, un peu de ménage, un peu de Scrubs, un peu d'Assasin's Creed... Et devant les jeux vidéos, tout le monde le sait, on ne voit pas le temps passer. Soudaint je regarde l'heure. 16h15.
Il devrait être rentré depuis un bail, là !
Je lui envoie un sms ("T'as toujours pas fini ??") et me replonge dans les aventures d'Ezzio en me disant qu'ils ont seulement dû avoir un peu de retard, trop de monde ou quelque chose comme ça.
Mais le temps passe... 16h30... 17h... 17h15. Toujours pas de nouvelles. Je lâche le PC pour essayer de l'appeler, pas de réponse. Je re-essaie, encore et encore. Rien.
A ce moment là, dans ma tête, ça a donné ça : "Putain mais merde c'est pas possible, il devrait être là depuis deux heures, où est-ce qu'il est, s'il avait eu du retard au boulot il m'aurait prévenu, il s'est FORCEMENT passé quelque chose ,ça s'trouve il s'est fait tabasser dans le métro, ça s'trouve il s'est fait renverser par une voiture, oh la la, mais s'il est à l'hôpital comment je fais, il a jamais sa carte d'identité avec lui cet abruti, personne va connaître son nom, personne va savoir qui c'est, personne va pouvoir me prévenir, à moins que quelqu'un regarde son portable, non mais son portable on a dû lui voler (ouais non, c'est un Nokia supernaze, oublie), mais putain je vais devoir appeler tous les hôpitaux de Paris pour le retrouver, c'est pas possible, je vais jamais y arriver, je m'en fous si à 19h MAX il est pas là, je me pointe à son boulot et je leur demande à quelle heure il est parti..."
Bref, j'ai paniqué. Je lui ai envoyé un message pour lui dire que je m'inquiétais, et à 18h... Il m'a appelé.
Moi : Maiiiiiiiis t'es où ??
Chris : Je sors du boulot ! T'es bête, quand je travaille que le midi, je finis à 17h. On a eu juste un peu de retard aujourd'hui.
Moi : A 17h ?? Mais non l'autre jour t'as fini à 15h...
Chris : Parce que j'ai travaillé en coupure ! Je te l'avais dit que je finissais à 17h, sinon.
Moi : Maiiiiis non, c'est pas vrai, n'importe quoi, tu me l'as jamais dit !

Je me suis sentie con, mais drôlement soulagée, quand même.

Et donc, quand il est arrivé, on a décidé d'aller boire un verre à Bercy Village.
On passe un très bon moment (bon, à part les serveurs du bar, sans déconner, c'était des manches à balai... Un serveur pour prendre la commande, un autre pour apporter la commande, sachant qu'il ne savait pas qui l'avait commandée, et un dernier pour apporter la note... -_- ), on boit nos verres tranquillou, on reprend le chemin de la maison, on s'arrête faire deux trois courses, et là...
Moi : HAN !!
Chris : Quoi ...?
Moi : J'ai oublié ma veste au bar !!
Chris: Pff... Prend les courses, j'y vais en courant.
Moi : Maiiis tu vas pas courir jusque là bas (c'était un peu loin, quand même...)
Chris : Mais si, ça ira plus vite !
Il est chouette, mon chéri, hein...
Je reprends donc le chemin de la maison. J'arrive en bas. Ah mince, il est plus de 19h, la porte de l'immeuble est bloquée à cette heure-là... Il faut faire le code... C'est quoi le code, déjà... 14759...? Non... Putain, je me souviens pas. Je l'ai noté sur mon portable !! Mais... J'ai oublié mon portable à l'appart. Eh ben je suis bien barrée !!
D'un côté ça me fait rire, d'un côté je me dis, quand même ma fille, faudrait arrêter les boulettes, là...

J'attends donc que Chris revienne, parce que non, vraiment j'arrive pas à me souvenir du code. J'essaye de toutes mes forces, mais impossible. Je fais les cent pas, en espérant que Chris ne revienne pas trop énervé à cause de l'histoire de la veste...
15 minutes plus tard, il revient, je lui fais un BIG sourire genre "Hé, t'as vu j'suis trop bête, j'suis coincée dehors XD" et il me regarde avec des yeux noirs.
Chris : Tu me refais plus JAMAIS ça.
Moi : Oh, j'suis vraiment désolée chéri, mais merci beaucoup d'être allé la chercher...
Chris : Non non, j'parlais pas de la veste.
Moi : Bah de quoi, alors ?
Chris : J'ai voulu te faire une blague ! Je voulais t'appeler et te dire que je l'avais pas retrouvée, mais tu répondais pas ! Sur ton portable, sur le fixe, rien ! Pourtant j'me disais quand même, elle doit être arrivée là !! Tu répondais jamais, non mais sans déconner !
Moi : ... Ben ouais... J'ai oublié le code de la porte... T'as eu peur...?
Chris : Ben OUI j'ai flippé OUI, j'ai cru que tu t'étais fait kidnappé ou je sais pas quoi, j'me voyais déjà aller à la police et tout !
Moi : Désolééééée. En même temps c'est comme moi tout à l'heure, quoi. On a paniqué pour rien.
Chris : Ouais. Deux fois dans le même journée...
Moi : On est fort quand même !

Ouais, voilà... Cool, on se sent bien en sécurité à Paris, c'est ça qui est bien ! XD

Et puis sinon... 
J'ai pété le pommeau de douche. Au bout de quatre jours, c'est bien quand même... Un matin pas bien réveillée, je découvre que, oh, fichtre ! On peut régler le jet d'eau et sa puissance avec cette petite manette là... (Le premier qui sort une blague débile genre "eh eh eh, tu faisais quoi avec le pommeau de douche hein hein hein ??" je le défonce. Je me DOUCHAIS. Point. Nan mais.) Tiens, et si je tire un peu de ce côté-là, ça fait quoi ...?
Et ben ça se casse. Voilà, je me suis retrouvée avec un pommeau de douche coupé en deux, les cheveux pleins de mousse, à insulter la terre entière en essayant de le réparer, avant de m'apercevoir qu'il était irrémédiablement cassé. Et merde, teh...

Et puis pour finir, y a eu l'histoire de la carte Navigo. Bon, parce que, obligé, il fallait bien que je la fasse faire, cette carte, vu qu'à Paris on prend le métro quasi tous les jours. Déjà j'ai un peu pleuré, parce que vu que j'suis plus étudiante, je dois payer plus de 60 euros par mois ... D:
Et en + je suis tombée sur une madame débutant dans le métier, qui a mis 15 piges à me faire ma carte. C'est bien, sachant que j'avais pas non plus que ça à foutre, vu que j'étais avec Laure et qu'elle avait des choses à faire en ville et que je devais l'accompagner. Je lui avais assurée que "mais non, t'inquiètes, Chris l'a faite, ça prend à peine 5 minutes". Mouais, tu parles !
Donc cette femme galère comme pas possible, et en +, SURPRISE, il faut faire une photo, là comme ça en direct Live, et j'avoue, ça m'a un peu pris par surprise. Surtout que l'autre bonne femme là, avec sa WebCam, elle s'en sortait pas, alors un monsieur est venu l'aider.
Le monsieur : Non, non, la Cam il faut l'avancer beaucoup plus vers elle là, comme ça... Voilà, attends, tu redescends, là... Plutôt comme ça. Et là tu cliques. Non, ça va pas, faut refaire. Tu vois, y a des gens qui passent derrière, donc tu attends. Attends... Mademoiselle, vous pouvez reculer un peu...? Mais non, pas tant, non ! Là voilà. C'est bon ! Ca vous va, la photo, Mademoiselle ?
Moi : Euh... Ouais, ça ira.

Bon en fait non, ça va pas du tout. Faut dire que j'étais pas DU TOUT à l'aise, j'avais à moitié envie de rigoler, à moitié envie de m'énerver, et entre les gens qui attendaient leur tour et Laure qui se foutait de moi à côté, c'était pas super simple de rester calme et naturelle. Résultat, j'ai une photo super moche et super ridicule, mais bon, c'est pas grave, je survivrai ! XD

Enfin voilà, en gros...
J'ai certainement dû en faire d'autres, des boulettes, mais je vais pas non plus TOUT raconter... ^^

Mais rassurez vous, en dehors de ça, ces premiers jours parisiens ont été des plus agréables. =D

Posté par tetellecasta à 17:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Me voilà donc à Paris ! (ça commence bien ^^ )

    Punaise que j'ai ris :p

    T'as pété un pommeau de douche? Enfin moi je dis ça je dis rien hein ...

    Posté par Ayé, 14 septembre 2011 à 22:56 | | Répondre
  • Ah, voilà, j'étais sure que j'allais avoir une réflexion... Surtout venant de TOI !

    Posté par Estelle, 14 septembre 2011 à 23:15 | | Répondre
Nouveau commentaire