13 novembre 2011

Paris, ça continue...

(seulement deux mois entre les article, y a du progrès !! )

Depuis mon dernier post, il y a eu quelques évolutions dans ma petite existence.

Déjà, j'ai eu mon permis. Oui, MOI. J'arrive toujours pas à réaliser, et je crois que tant que je n'aurais pas mon petit papier rose entre les mains, je vais continuer à penser qu'on m'a fait une blague... Et puis faut avouer, après deux mois passés à Paris, sans voiture, et donc sans pratique, j'ai un peu l'impression d'avoir oublié comment qu'on fait.
La prochaine fois que je vais prendre le volant, on risque de rigoler XD

Et sinon, je suis à Paris, définitivement. Oui, parce que la dernière fois, c'était une petite semaine en passant, je me sentais encore comme une touriste dans la capitale.
Maintenant, je suis installée. Je me sens enfin à l'aise dans mon appartement, et je m'habitue couci-couça à tous ces changements. Je vous avouerai que ça n'a pas été facile... Déjà parce que mon appartement est bougrement petit comparé à mon regretté T2 lyonnais, et que niveau équipement, on a fait un sacré bon en arrière...
Adieu machine à laver, lave-vaisselle, fours (oui avec un "s", on en avait deux) , frigo de 2 mètres... Bonjour, laverie, vaisselle à la main, plaques électriques de mes deux et frigo riquiqui. 
Y a pas à dire, je m'étais bien habituée au luxe de ma vie lyonnaise.  

Bref, y a eu du changement.
Je ne suis plus étudiante, aussi. Enfin, j'ai toujours mes cours par correspondance, mais cela ne me donne pas le statut étudiant... Ce qui fait que je paye tout plein pot. Cinéma, carte de transport en commun, menus du Subway... Les tarifs étudiants, c'est fini pour ma gueule ! Eh bah ça fait pas plaisir ...

 Ah,et puis je suis entrée dans le monde du travail, tiens ! Pas dans le milieu qui m'intéresse, malheureusement, mais il faut bien gagner des sous sous. Me voilà donc employée polyvalente dans la restauration rapide. C'est sympa, les gens sont (en général) plutôt cool, les horaires sont (en général) plutôt faciles.

Sinon, dans la vie parisienne, y a des bons et des mauvais côtés. Moi qui suis plutôt réfractaire à toute forme de changement, la plupart du temps, je ne vois que les mauvais côtés :

- Le bruit, déjà. Parce que Paris, bizarrement, c'est BEAUCOUP plus bruyant que Lyon. J'avoue que j'arrive toujours pas très bien à comprendre pourquoi. Une ville, c'est une ville après tout, avec sa circulation, ses klaxons, son métro et ses gens qui gueulent de partout. Mais à Paris, allez savoir pourquoi, c'est pire. Le métro, par exemple, est plutôt vieux, et il fait un bruit de malade mental. Il est tellement bruyant que je suis obligée de monter le son de mon IPod à fond lorsque j'y suis, alors que tout le monde le sait, je déteste la musique trop forte. Et je déteste le bruit.

- Les prix. Le prix de tout, de la vie en général. Tout est plus cher. Tu vas faire des courses pour acheter trois merdes et demi et tu te retrouves avec une facture de 24 euros. Tu dois casquer plus de 10 euros pour aller voir un film. Tu retires 20 euros pour une soirée, ça suffit même pas à payer trois verres. Tu veux aller voir Debout sur le zinc en concert, dans toutes les autres villes ça coûte entre 15 et 20 euros, à Paris ça coûte 33 euros. C'est pénible, à la fin... 

- C'est trop grand. Alors oui, y a des gens, comme Laure, qui sont fait pour la ville, et qui me diront "Oh, Paris c'est pas immense". Mais pour moi, si. Pour moi qui débarque de mon petit village landais et qui avais déjà eu du mal à se repérer dans Lyon, Paris, c'est trop grand. 14 lignes de métro, c'est trop. 

Bref, y a des jours où je trouve que tout est TROP, à Paris, et où j'ai envie de butter tout le monde avant la fin de la journée. En plus bah, mes amis lyonnais me manquent, ma vie d'étudiante me manque, et des fois je me demande vraiment ce que je fous là.

Et puis des fois... Comme des révélations...

  • Je sors du métro pour aller à mon travail, et je passe devant le Louvre. Tous les jours. Rien que ça, ça me donne le sourire, je me dis que j'ai de la chance.
     
  • Je passe une après-midi aux Jardins du Luxembourg avec Chris. A l'automne, c'est juste splendide. 
     
  • Je vais jusqu'au Trocadero avec Laure à minuit et demie juste pour voir la Tour Eiffel cinq minutes. Emerveillement assuré.
     
  • Dans le métro, je vois en un seul trajet : 

- une affiche pour le concert de The Black Keys en Janvier (j'ai déjà réservé mon billet)
- une affiche pour une représentation de Giselle par une compagnie de ballet russe.
- une affiche pour une expo dédiée à Diane Arbus à la galerie du Jeu de Paume (j'y suis toujours pas allé, va falloir que je me bouge les fesses)
- une publicité pour Disneyland.
- etc. Plein de choses à faire, quoi =)

  • Je m'assois sur les marches de l'Opéra en me disant qu'il faut que j'aille voir un ballet au plus vite.
     
  • Je me balade avec Laure devant les vitrines des Galeries Lafayette avec un Mocha Blanc du Starbucks à la main et l'impression que c'est déjà Noël.


Bref, tout ça, c'est quand même vraiment très agréable.

J'espère que bientôt, je ne verrai plus que les beautés et les plaisirs que m'offre Paris, et que j'arriverai à mettre de côté tout ce qui fait que je ne me sens pas (encore) chez moi.

Posté par tetellecasta à 15:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Paris, ça continue...

Nouveau commentaire